Feeds:
Articles
Commentaires

Halifax

… sans compter la #CIFR2018, bien entendu!

Ce qui rend la ville d’Halifax si spéciale est l’équilibre parfait entre le milieu rural et urbain, bordé par l’océan dans une région vraiment unique. Cet équilibre offre une foule d’activités et d’expériences qui sauront plaire à tous les types de groupes ou de voyageurs. Songez dès maintenant à ces moments et souvenirs inoubliables, et découvrez tout ce que la région d’Halifax vous réserve.

Nous vous proposons les 10 activités suivantes :

  • Marchez le long de la promenade d’Halifax, l’une des plus longues au monde! Cassez la croûte en vous baladant; découvrez aussi les « Drunken Lampposts », le nouveau pont flottant et l’arche commémorative Les derniers pas.
  • Vous cherchez une vue imprenable pour prendre des photos du centre-ville? Empruntez les marches le long de l’horloge Old Town Clock jusqu’à la citadelle d’Halifax (lieu idéal pour admirer le lever du soleil à Halifax).
  • Située sur le chemin Spring Garden, la bibliothèque centrale d’Halifax a fait l’objet de nombreux commentaires élogieux; en 2016, elle a reçu la médaille nationale du Gouverneur général en architecture. La population locale et les visiteurs sont attirés par ce haut lieu culturel du centre-ville. Venez le visiter et rendez-vous au 5e étage, où, depuis la terrasse (Halifax Living Room), vous pourrez savourer un café en admirant le paysage.
  • Prenez le traversier jusqu’à Dartmouth à partir du centre-ville d’Halifax. Le traversier Harbour Ferry est le plus ancien service ininterrompu de traversier de passagers en eau salée en Amérique du Nord. Il dessert le deuxième plus grand port naturel du monde toutes les 15 minutes aux heures de pointe. Le bord de mer de Dartmouth est aussi l’un des 10 plus beaux lieux pour admirer le coucher du soleil à Halifax.
  • Dégustez un Donair, mets officiel de la ville d’Halifax, à la fois sucré et épicé, typique à la Nouvelle-Écosse (on le mange en général tard en soirée) et offert dans de nombreux établissements, y compris près du Centre des congrès d’Halifax, comme Johnny K’s Authentic Donairs.
  • Saviez-vous que certains des plus beaux articles en cristal dans le monde entier sont fabriqués en Nouvelle-Écosse? Rendez-vous à la boutique NovaScotian Crystal, dans le secteur riverain d’Halifax, et observez les artisans qui soufflent le verre, une tradition séculaire. Qui sait, vous rapporterez peut-être un souvenir très spécial d’Halifax.
  • Vous trouverez à Halifax le seul musée national du Canada atlantique, le Musée canadien de l’immigration, au Quai 21. Prévoyez une visite de ce lieu historique national, porte d’entrée au Canada d’un million d’immigrants entre 1928 et 1971, et point de départ de 500 000 militaires canadiens durant la Deuxième Guerre mondiale. Saviez-vous que le Scotiabank Family History Centre, situé au Quai 21, est un service de référence gratuit qui vous aidera à retracer l’histoire de l’immigration de votre famille?
  • Essayez LE Fish and Chips (poisson-frites) des Maritimes! Qu’il soit servi au Murphy’s Restaurant and Patio à Halifax, au Katch, dans le secteur riverain d’Halifax, à l’Evan Seafood à Dartmouth, vous aurez l’embarras du choix, car divers établissements vous offriront ce plat délicieux.
  • Admirez les couleurs automnales dans les Jardins publics d’Halifax, l’un des rares jardins de style victorien préservés en Amérique du Nord.
  • Assistez aux spectacles présentés en soirée dans ces hauts lieux locaux que sont le Durty Nelly’s, le Lower Deck ou le Carleton et joignez‑vous à la fête! Notez que le Durty Nelly’s, un authentique pub irlandais, a été conçu et construit à Dublin, avant de traverser l’Atlantique et d’être reconstruit à Halifax pièce par pièce (il se trouve tout près du Centre des congrès d’Halifax!).

GeetaChaque année, la CIFR accueille des conférenciers compétents et expérimentés qui incitent à la réflexion. Cette année ne fait pas exception.

Lors de notre rigoureux travail de préparation de la conférence qui, cette année, a lieu à Halifax, nous avons reçu de nombreux commentaires indiquant la nécessité de présenter un débat plénier plus  diversifié et inclusif. Notre panel, composé de plusieurs esprits brillants, dont les docteurs Elizabeth Elsey, Simon Fleming, Christopher Watling et Gus Grant, est animé par Maxine Mawhinney.

Nous avons ainsi le plaisir d’annoncer que la Dre Geeta Singhal du Texas Children’s Hospital fera partie du panel de cette année. La Dre Singhal est éducatrice clinicienne depuis plus de 20 ans. Elle a travailler avec des étudiants en médecine, des résidents, des stagiaires, des enseignants et d’autres professionnels de la santé, tant dans le milieu clinique que dans celui des conférences et du perfectionnement du corps professoral.

La Dre Singhal ajoutera une voix forte au panel de cette année; nous attendons avec impatience les discussions sur les leçons tirées et la mise en place des meilleurs environnements d’apprentissage pour nos résidents.

Aujourd’hui, je m’intéresse à l’importance du mentorat, surtout dans le contexte de la formation des résidents et de la formation médicale. Le mentorat ne s’opère pas en dictant la conduite de quelqu’un, mais bien en l’encourageant à réfléchir aux options, aux difficultés et aux éventualités qui, autrement, n’auraient pas été envisagées. D’après mes expériences personnelles de mentorat, les questions « As-tu pensé à? » ou « Que se passerait-il si? » ont toujours donné lieu aux meilleures interventions. Lire la suite »

Savoir être un bon leader tout en ayant un bon esprit de subordination est une qualité essentielle à notre rôle en formation médicale et en éducation des professions de la santé. Il nous faut comprendre la culture et le contexte, et surtout viser en tout temps à offrir une meilleure expérience de soins à nos patients, à leur famille et à leurs proches aidants. Durant le Sommet international de Toronto sur la formation des médecins en leadership (TISLEP), nous voulons explorer la formation et la culture liées au leadership, et élargir le dialogue à ce sujet. Avec divers participants et animateurs venus du monde entier, y compris des patients, des apprenants, d’autres professionnels de la santé et membres de corps professoraux, nous explorerons de nouvelles avenues et une foule de sujets, comme la diversité, le pouvoir, la gestion du changement, la formation sur le leadership destinée au corps professoral, etc. Lire la suite »

2017-icre-thursday-349.jpgLa CIFR 2018 débutera dans quelques jours, mais peu importe. J’ai vraiment hâte de retrouver d’anciens amis, de rencontrer de nouveaux collègues et d’assister à la séance Mangez, buvez et réfléchissez, le jeudi 18 octobre, de 19 h à 21 h. J’ai parié avec Jason qu’elle surpasserait l’activité Éducateurs à la découverte des malts : whisky 101. Avez-vous déjà bu du whisky? Vous savez alors de quoi je parle.

Cette année, la séance Mangez, buvez et réfléchissez (l’ancien dîner des éducateurs cliniciens) portera sur l’environnement d’apprentissage. J’apprécie toujours les discussions, les excellentes idées qui y sont mises de l’avant et l’humour des participants. C’est l’occasion d’échanger avec des collègues du monde entier et de découvrir de nouvelles façons d’améliorer l’environnement d’apprentissage. Et que dire du repas (et du vin) qui sont servis! Cette année, nous entendrons des conférenciers qui, chaque jour, sont au cœur de l’environnement d’apprentissage : Ryan Luther, résident en médecine interne générale, Linessa Zuniga, récente diplômée du plus grand programme international de formation en pédiatrie, dont les travaux portent sur les facteurs au sein de l’environnement d’apprentissage qui contribuent à l’épuisement des résidents, et Lara Varpio, qui étudie la dynamique d’équipe.

Si vous désirez vous inscrire à cette activité, il reste quelques places. Vous repartirez inspirés par les multiples idées, conseils et ressources présentés par nos conférenciers pour améliorer l’environnement d’apprentissage. Nous ne boirons peut-être pas de whisky, mais nous aurons beaucoup plus de plaisir. Difficile de faire mieux!

Les activités de la CIFR débuteront dans moins d’un mois. Je suis ravi par le programme qui a été mis au point et je me réjouis à l’avance des importantes discussions que nous aurons cette année.

Comme bon nombre d’entre vous le savent déjà, nous avons choisi de modifier la formule du débat en plénière, axé sur le cas de Hadiza Bawa-Garba, et sur les leçons tirées.

Pour plusieurs, il importe de présenter tous les différents points de vue lors de ce débat. Le comité de planification de la CIFR a d’ailleurs veillé à ce que ce sujet délicat et controversé soit traité avec une grande circonspection, et à ce que l’accent soit mis sur les patients.

Des experts de divers horizons débattront avec passion des enjeux soulevés. Les discussions porteront sur les problèmes systémiques dans le milieu de travail et sur les changements possibles, en lien avec le thème de cette année, le milieu d’apprentissage. Nous croyons que le fait d’aborder les leçons tirées sous cet angle donnera lieu à des échanges inspirants directement liés à l’amélioration de la formation des résidents.

Au plaisir de vous compter parmi nous à Halifax!

Cordialement,

JFrankSignature

Jason R. Frank, MD, MA (Ed), FRCPC
Président de la CIFR 2018

Le monde change, et c’est particulièrement vrai en formation médicale. Partout dans le monde et au Canada, les exemples d’innovation liés à la transition vers l’approche par compétences en formation médicale sont légion. Dans tout le pays, les leaders travaillent fort et font de grands progrès. Qu’elles soient bonnes ou laborieuses, leurs expériences sont d’excellentes occasions d’apprentissage et de développement. La CIFR de cette année présentera des séances de perfectionnement des corps professoraux dans le but de vous préparer à la transition vers La compétence par conception (CPC), et vous aurez l’occasion de poser des questions aux experts de la CPC et de la FMPD.

  1. « Pendant ce temps… » : se préparer à la transition vers un programme de résidence adapté à l’approche par compétences
    • Animée par des leaders de la formation médicale qui participent activement à la CPC, notamment les Drs J. Sherbino, S. McIsaac et R. Anderson, cette séance s’adresse aux éducateurs qui cherchent à savoir comment appliquer une structure de gestion du changement pour favoriser cette transition tout en établissant des liens avec au moins un autre éducateur à des fins de suivi ultérieur.
  1. Changer la culture pour faciliter la mise en œuvre du programme fondé sur l’approche par compétences en formation médicale
    • Tout programme de formation médicale spécialisé qui adopte la CPC doit effectuer un changement de culture. Animée par trois présentateurs de l’Université de Calgary et un autre du Collège royal, cette séance s’adresse aux directeurs de programme et aux éducateurs médicaux et traitera de la conception d’une structure pour orienter ce changement de culture.
  1. Planification de la CPC : initiatives et innovations en période de changement
    • Vous êtes un administrateur de programme en quête d’une présentation réservée aux petits programmes? Nous avons la séance qu’il vous faut! Trois représentants de l’École de médecine du Nord de l’Ontario décriront une démarche novatrice de mise en œuvre de la CPC dans les structures de programme actuelles. Il y sera aussi question des manières d’incorporer ces approches novatrices à l’échelle locale au sein des cohortes traditionnelles et des cohortes de la CPC, et de stratégies de mise en œuvre locales liées à la création et au fonctionnement d’un comité de compétence.